VIDÉOS – ALL LIGHTS ON ME sur Street Fighter V : les poules A & B

Mise à jour : les archives vidéos des poules ont été ajoutées à l’article.

D’ici quelques heures sera lancé la première journée du « ALL LIGHTS ON ME », la compétition en ligne sur Street Fighter V dans laquelle 12 participants triés sur le volet s’affrontent sur une durée de quatre semaines.

Lire aussi : VSFTV.com présente les ALL LIGHTS ON ME, une compétition sur invitation autour de Street Fighter V: Champion Edition (avec Louffy, M.Crimson…).

Ce soir dès 20h00 pétante se jouera en direct sur twitch.tv/kahikusu une qualification pour les demi-finales du mardi 24 mars. Pour y arriver, les joueurs des groupes A et B n’ont pas d’autre issue que de s’octroyer deux victoires. Soit en trois matchs gagnants lors de la phase classique de poule, ou en deux matchs gagnants en cas d’égalité.
Le top 8 français et 4 joueurs au fort potentiel ont été ici choisis afin de représenter un maximum la communauté. Avant le début des hostilités, faisons connaissance avec les Têtes de Série, Challengers et Underdogs des poules A et B.

Groupe A
• Mister Crimson : twitter.com/MistahCrimson
• TKR : twitter.com/TKResport
• Ozn : twitter.com/OzNonline

Groupe B
• Linkexelo : twitter.com/Linkexelo
• Abdess :twitter.com/NTSCabdess
• Irissia : twitter.com/irissia06

LA POULE A

• La Tête de Série : MISTER CRIMSON (Dhalsim/G/Laura)

Mister Crimson fait partie de ces personnes ayant connu les ALL LIGHTS ON ME lors de ses débuts sur Street Fighter IV.

Maintenant joueur professionnel de jeux de combat depuis 4 ans, la tête de série de la poule A s’est démarqué grâce à sa versatilité sur quelques titres dont Street Fighter V. Il est depuis ces 3 dernières années le Dhalsim le plus haut classé en points Capcom Pro Tour. Technicien dans l’âme, ce style de jeu s’est peaufiné notamment grâce à un travail réalisé sur ses entraînements jusque-là mal structurés. Ces efforts ont récemment joué en sa faveur et lui ont valu par exemple une 9ème place à l’EVO Japan 2020.

Désormais dans la fosse aux lions, de l’autre côté de l’écran, il n’est clairement pas du genre à vouloir éviter un quelconque joueur ou match-up. Pour lui toute expérience est bonne à prendre et il pense pouvoir apprendre au contact de chacun. De plus, la belle diversité parmi les Underdogs et le meilleur niveau français proposée cette saison lui fait penser qu’il y aura surement de belles surprises. C’est pourquoi il n’hésitera pas à affronter sérieusement tous ses adversaires, quelque soit leur niveau.

• Le Challenger : TKR (Chun-Li/Abigail)

Le challenger de cette poule, TKR, est un habitué des bons résultats dans beaucoup de tournois. Sa plus grande fierté est clairement d’avoir remporté à deux reprises la Gfinity en tant que capitaine, et ce dans deux équipes différentes. Il est également connu pour être celui qui défie les pronostics en éliminant des compétitions les favoris. Avec une jauge de capital confiance logiquement à son maximum, la seule chose qui pourrait lui faire défaut dans cette compétition est ce qui lui a valu ses lettres de noblesses en plus de son indéniable talent : son imprévisibilité.

Ce joueur issu de Lyon aime surprendre ses adversaires. Pour y arriver, son choix de personnage est crucial et celui-ci s’oriente vers ceux dont l’éventail de coups propose de bons projectiles, dash rapide, et possibilités diverses lorsqu’il s’agit de défendre. Sans pour autant surestimer qui que soit, il est selon lui dangereux de le mettre au sol car la situation serait comparable à prévoir l’atterrissage d’un lancer de pièce.

Cependant, il considère le match-up Dhalsim très compliqué. Il devra donc redoubler d’efforts et de créativité face au joueur qu’il ne voulait absolument pas croiser dans cette compétition, son Némésis : Mister Crimson.

• L’Underdog : OZN (Akuma/Gouki)

Ozn était encore inconnu il y a peu de temps. Il a pour objectif de clairement montrer de quoi il est capable en n’hésitant pas à participer à un maximum de tournois et squatter autant que possible les matchs classés. Joueur Counter Strike : GO pendant quatre bonnes années, il est un joueur tenace et motivé qui a cette capacité à progresser suffisamment vite pour déjà se faire remarquer avec son Akuma/Gouki.

Pourtant, son manque d’expérience sur la scène compétitive le laisse malheureusement avec de mauvaises habitudes de jeu qui risquent bien de lui porter préjudice lors de ses prochains affrontements. Notamment face à Luffy et Abdess pour qui sont lui les deux principaux joueurs à éviter dans cette compétition. Notamment de la faute des lacunes face aux archétypes « projections/lutteurs » pour l’un, ou de longues heures de jeu de différence pour l’autre. Une chose est sûre, cette « poule A » lui donne la lourde tâche de devoir s’imposer face à deux grands joueurs français de Street Fighter V. Chose possible au vu de son niveau.

LA POULE B

• La Tête de Série : LINKEXELO (Necalli/Ibuki)

Linkexelo est le type de joueur qui à la fois apprend facilement de ses erreurs afin de mieux progresser, et profite de celle de ses adversaires après les avoir analyser.

Cet atout lui a permis dès 2016 de remporter des tournois à l’échelle internationale comme l’European Street Battle 2016 à Lyon. C’est en 2017 qu’il a réellement commencé à s’illustrer à l’internationale avec le circuit “Zowie Fighter” où il avait remporté la qualification Française, puis Européenne et terminé deuxième des finales mondiales. Autre faits d’armes, il a aussi fini 2e de la « FDJ Master League », une ligue à l’échelle Européenne. En 2018 ce sont quelques autres résultats comme un top 8 au « MixUp », un top 12 à l’Ultimate Fighting Arena et un titre de champion de la 4ème saison de la GFinity sous la bannière de l’équipe Vitality, victoire dont il est le plus fier.

Jouant Necalli et Ibuki, sa sélection de personnages n’est pas anodin et il ne s’en cache pas. Il faut que les combattants joués soient bien équilibrés offensivement et défensivement, même s’ils ne sont pas les meilleurs dans ces deux domaines. La priorité étant de couvrir un maximum de match-ups et de rebondir efficacement sur ses défaites.

La philosophie de Linkexelo est de se dire que perdre à cause de son personnage est une énorme perte de temps et d’énergie. Il met ainsi toutes les chances de son coté et annonce se tenir définitivement prêt à affronter Luffy chez les têtes de série, Abdess chez les Challengers et Bridouche chez les Underdogs.

• Le Challenger : ABDESS (Akuma/Gouki)

Abdess est ce que l’on définirait de joueur extrêmement talentueux. C’est un vrai touche à tout qui excelle dans chaque jeu auquel il s’investit. Multiple fois champion de Breakers Revenge au Stunfest, bête noire d’un grand nombre de joueurs plus qu’expérimentés sur Street Fighter IV et maintenant sur Street Fighter V, c’est avec cet esprit Shonen qui le définit tant qu’il n’hésite clairement pas à sortir des sentiers battus pour arriver à ses fins.

De plus, ses adversaires le confirmeront mais Abdess est encore plus dangereux lorsqu’il ne lui reste que très peu de vie. Il nous l’avait clairement démontré à la première Coupe de France Street Fighter V et troisième saison Gfinity où contre toute attente il avait cassé tous les statistiques.

Il est capable de faire de même dans ce ALL LIGHTS ON ME, et il pourrait en être l’une des grandes surprises.

• L’Underdog : IRISSIA (Cammy)

Ancienne de coéquipière d’Abdess, Will2pac, NastyNas et Valmaster à la Gfinity, Irissia est surement la meilleure française sur Street Fighter V à ce jour. Ses longues années d’engagements via sa participation à plus d’une trentaine de tournois a payé. Elle est désormais joueuse du prestigieux incubateur Esport I-Women In Games. Pour les curieux, l’incubateur accompagne des joueuses talentueuses jusqu’à la scène esportive sur leur jeu de prédilection.

Certains diront qu’elle est peut être celle qui a le moins d’expérience dans cette compétition, mais elle nous a démontré à plusieurs reprises qu’elle pouvait être redoutable. Son investissement monstre sur Street Fighter V illustré notamment par des voyages jusqu’au Japon afin de progresser est un exemple parmi tant d’autres.
Appliquer les bases à travers son plan de jeu solide, posé et dénué de risques afin de forcer l’adversaire à en prendre combleront une quelconque difficulté avec éventuellement les têtes de série. Elle en est clairement capable, son personnage Cammy possède d’ailleurs les outils nécessaires à cela.

Sa participation à ce ALL LIGHTS ON ME est l’opportunité pour elle de se mesurer aux meilleurs français, d’enrichir son expérience et montrer que la gente féminine a aussi sa place dans la discipline.

Lire aussi : LA COMPOSITION DES 4 GROUPES DU ALL LIGHTS ON ME.

Rappelons le, cette édition du « ALL LIGHTS ON ME » offrira à son champion les inscriptions aux tournois Street Fighter V du « The Mixup » et « Ultimate Fighting Arena ». Les poules se déroulent en trois matchs gagnants, le meilleur de chacune d’entre elle passera au tour suivant pour deux demi-finales en 5 matchs gagnants, puis il sera ensuite question d’une finale en dix matchs gagnants avec les deux derniers joueurs restants.

Les groupes A et B du ALL LIGHTS ON ME sont à suivre en direct ce mardi 10 mars 2020 dès 20h00 sur twitch.tv/kahikusu. Les règles, critères de sélection, le programme ou toute autre information relative à cet événement se trouvent par ici.

Watch live video from kahikusu on www.twitch.tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*