L’avenir compétitif de Dragon Ball FighterZ est assuré pour 2019 selon Katsuhiro Harada

Alors que l’avenir compétitif de Dragon Ball FighterZ était incertain en 2019, avec notamment l’annulation à la chaîne de plusieurs tournois dédiés au jeu, voila que Bandai Namco décide en cette période noire de monter au créneau pour faire le point.

Lire aussi : STREET FIGHTER V : bon alors, qu’est ce que donne Kage 24h plus tard ? (Techs, Combos …).

Annulation du jeu à l’EVO Japan, au Dreamhack ou à l’anime Ascension, le doute à envahit l’esprit des joueurs et ces derniers estiment mériter des réponses à leur interrogations, et c’est normal. De plus en plus pointé du doigt par les fans à cause d’une réputation loin d’être au beau fixe, ce ne sont pas les YouTuber et sites amateurs dédiés à la licence Dragon Ball qui diront le contraire, la Toei sort finalement de son silence après de longues semaines d’ignorance.

C’est par le biais du compte Twitter de sa branche Américaine qu’elle tente maladroitement de se faire entendre, plus précisément en prenant part à un fil de conversation dans lequel un utilisateur l’avait mentionné. Donc rien d’officiellement officiel m’voyez.
Selon la firme Nippone, elle n’a aucun lien avec cette avalanche d’annulations et n’avait pas connaissance de la situation. Mais genre c’est tout.

Reponse bien trop légère au regard des fans, le doigt reste donc pointé et la réputation de la société continue de s’effriter. Mais ça c’est pas nouveau.

Après des heures de bashing en tout genre sur la toile, c’est au tour de Bandai Namco d’intervenir plus officiellement par l’intermédiaire de Katsuhiro Harada. Connu pour être l’un des producteurs historiques des studios Namco et geniteur de la licence Tekken, c’est également par le biais de son compte Twitter qu’il décide de donner des nouvelles sur le cas Dragon Ball FighterZ mais pas que.

Il se veut donc rassurant en affirmant que Dragon Ball FighterZ, Tekken 7 et Soul Calibur 6 auront autant de tournois officiels que possible en 2019. Ce qui implique aussi le soutient des plus petites structures et des événements communautaires.

Ce fut aussi le cas pour lui d’annoncer sa prise de fonction en tant que superviseur de la division eSport de l’éditeur Bandai Namco.

Par ailleurs, Katsuhiro Harada précise qu’afin de trouver la meilleure façon de soutenir les activités de la communauté avec en tête la réalisation de tournois, il serait préférable de contacter les bureaux Bandai Namco de sa région.

Rappelons qu’il y a quelques jours, ce même Katsuhiro Harada avait déclaré que la version Bandai Namco de Tekken X Street Fighter n’en était qu’à 30% de son stade de développement. La liste des personnages et le design des personnages font par exemple partie des tâches déjà achevées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*