Stunfest 2015 : l’interview de Valmaster par Guard Impact

Guard Impact, l’association Brestoise spécialisée dans l’événementiel et l’organisation de tournois a profité de sa présence à l’édition 2015 du Stunfest pour réaliser quelques interviews avec des personnalités du monde des jeux de combat. C’est avec plaisir que Guard Impact a décidé de partager ces entrevues toute la semaine avec les lecteurs de VSFTV.com – Versus Fighting TV.

guard impact

Aujourd’hui nous enchaînons avec le Français Valmaster, l’un des meilleurs représentants Français sur le jeu Ultra Street Fighter 4.
Qualifié pour l’édition 2014 des phases finales Capcom Pro Tour, il retente sa chance cette année pour de nouveau faire partie du Top 16 et accessoirement remporter cette compétition. C’est Giallo Benoit Mammoth, membre actif de l’association Guard Impact qui s’est chargé de poser les questions.

val600

Guard Impact : Les « tier lists » sont elles utiles pour toi ?
Valmaster : Oui c’est utile, à vrai dire Street Fighter 4 est mon premier jeu de combat et je sais que les prochains jeux sur lesquels je jouerais, comme Street Fighter 5, je ne prendrais pas mon perso du cœur. La raison à cela est qu’avec le temps tu te te retrouveras à avoir de grosses difficultés. La preuve aujourd’hui, je joue Chun-li, on voit que ce n’est pas un perso faible mais aussi que ce n’est pas un perso fort et lorsque je me retrouve face à des Top tiers, il faut vraiment être puissant/me surpasser pour les battre.
(Top Tiers : groupe de combattants placés en tête de liste des personnages les plus fort du jeu).

GI : Même si on ne voit pas énormément de Top Tiers gagner ?
Val : Bah si, les Top Tiers gagnent, le truc c’est qu’il y a des « Top Tiers » qu’on ne connait pas forcément, comme Decapre.
Par exemple Rose je ne la placerai pas Top Tiers, Luffy a gagné l’Evo avec, certes, mais c’est parce qu’il est vraiment fort. Pour gagner des gros tournoi comme le Stunfest avec ce genre de personnage, il faut vraiment être super fort !
Je sais que si dans Street Fighter 5 Chun-li n’est pas aussi forte que dans le 4, je changerais immédiatement de personnage, c’est trop compliqué sinon.

GI : Qu’est ce que tu t’attends à voir dans Street Fighter 5 finalement ?
Val : Je pense que le fait d’organiser une session de bêta va arranger les choses. (Street Fighter 5 proposera aux joueurs ayant précommandé le jeu de participer à des sessions de beta-test du jeu).
Dans ce que l’on avait vu, il y avait beaucoup de choses qui n’allaient pas, comme dans Street X Tekken, des trucs à travailler.
Par exemple que dans Street Fighter 4, les nouveaux personnages me rendent fou ! Tu sens que ce n’est pas très bien fait, qu’il y a des problèmes de HitBox.
J’espére quand même avoir une Chun-li jouable et une Elena un peu plus travaillée, ça serait cool, c’est vraiment les deux personnages que je préfère.

GI : Qu’est ce qui démarque les tournois Français des autres ? À part les galettes saucisses…
Val : Disons qu’en terme de personnages joués, nous n’avons pas les mêmes qu’en Asie ou aux Etats-Unis. Nous sommes plus sur les personnages du cœur. Il suffit de voir les meilleurs joueurs Français comme Gagapa, Luffy ou moi même : Dictateur, Rose et Chun-Li !
Ce sont des persos moyens voir faibles qui sont axés sur la défense alors qu’en Asie ou au Japon ils sont joués très offensivement, avec des personnages Top-Tiers, le résultat n’a plus rien à voir !

GI : Est ce que l’argent peut gâcher le plaisir de jeu ?
Val : Je pense que cela dépend des personnes. Je sais que Luffy et moi-même aimons bien miser, jouer de l’argent,
cela donne une certaine motivation, cela me permet aussi de me dépasser. Généralement, lorsque je veux me déplacer en quelque part, je regarde d’abord les sommes à gagner. Et puis un défi en 5 matchs gagnants en misant de l’argent c’est quand même plus motivant !

val20

GI : Et être professionnel influe-t-il sur ton rapport au jeu ?
Val : Oui évidemment, même si de temps en temps je joue encore pour le fun j’ai un peu moins cette partie « plaisir » lorsque je joue aujourd’hui, mais ce n’est pas comme un boulot non plus. Disons qu’en changeant de personnage ça ramène un peu de plaisir, par contre avec Chun-li c’est plus du sérieux.

GI : D’après toi que deviendra l’E-sport dans 10 ans ?
Val : Quand on voit l’argent investi dans d’autres jeux et ce que Capcom injecte cette année pour Ultra Street Fighter 4, je pense que de plus en plus de gens vont pouvoir en vivre, des métiers vont se créer, tout la communauté va se développer.

GI : Et concernant Street Fighter plus précisément, qu’est ce que Capcom pourrait faire de plus ?
Val : Ils ont lancé quelque chose d’assez fou cette année avec le Capcom Pro Tour, il suffit de voir le Stunfest (15 000 dollars pour le Top 8 ndlr) et tous les pros qui viennent ici. A chaque « Premier Event » c’est un Mini-Evo ! Je pense que c’est déjà bien ce qu’ils font.

GI : Quels sont tes objectifs cette année, gagner la Capcom Cup ?
Val : Je participe cette année à l’Evolution Championship Series 2015 (EVO) et un Top 16 serait vraiment bien.
Mais bon, comme dirait Luffy, l’Evo c’est « Ou tu as de la chance sur le tirage, ou tu n’en a pas ! ».
Sur le tirage tu peux te retrouver avec des Top players gérables et d’autres où ce sera l’enfer, chacun a ses bêtes noires.
(Valmaster est officiellement envoyé cette année à l’EVO 2015 par Red Bull).

GI : Comme qui, Snake Eyes ?
Val : Non ça va, les premières fois c’était de grosses défaites car j’avais jamais joué contre un vrai Zangief, mais après ça se passait bien contre lui.
Xian me faisait peur mais parce que c’est un match-up que je ne connaissais pas au début, surtout Poison, maintenant ça va mieux. Faut bosser, il n’y a pas de secret.

GI : Tu disais que Street Fighter 4 était ton premier jeu de combat, il y a t-il d’autres jeux qui te tente à part Street Fighter 5 ?
Val : Mortal Kombat X a l’air pas mal, je l’ai testé un peu au début, je pense que je vais m’y remettre sérieusement.
Je l’ai bien aimé, c’est la première fois que j’aime bien Mortal Kombat, j’avais du mal avec l’épisode précédent.
Les animations sont bien, le fait de choisir son style au début est vraiment cool, je vais y rejouer !

GI : Qui vois-tu en France pour rejoindre les meilleurs joueurs comme toi ou Luffy?
Val : J’ai joué contre Solidjin à la Gamer Assembly et j’ai gagné 6/1 ou 6/2 mais le score ne
reflétait pas bien ce qui se passait réellement. Il avait un plan de jeu carré, c’était serré, il a clairement du potentiel. Sinon il y a Cuongster bien sur, mais sinon je ne vois pas trop qui pourrait vraiment embêter Luffy.

valcapcup2014

Guard Impact possède aussi sa propre page Facebook dans laquelle sont renseignés les prochains événements de l’association, où il est aussi possible de prendre part à des jeux concours et contient quelques anecdotes sympas sur le Stunfest.

Page Facebook : Guard Impact.

On se donne rendez-vous demain pour une interview du commentateur le plus célèbre des jeux de baston : Ken Bogard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*