Les prochaines fonctions de Frame Data de Tekken 7 font polémique, pourquoi est-ce payant et à qui ce DLC s’adresse t-il ?

L’ajout de Zafina au sein du casting jouable au mois de septembre a lancé Tekken 7 dans sa troisième saison de personnages additionnels et pourtant, Bandai Namco a confirmé que du grain à moudre supplémentaire attend les joueurs en 2019.

Lire aussi : En direct – Finales Tekken World Tour 2019 – Finales Fighting Stadium (brackets, programme, joueurs, Twitch …).

Nous aurions pu traiter ce sujet plus tôt, mais nous avons préféré attendre les retours des joueurs pour enfin parler des ajouts prévus sur Tekken 7. Afin de resituer les faits, l’éditeur japonais a récemment choisi ses terres et ce à l’occasion du Tokyo Tekken Masters 2019 pour révéler l’avenir de Tekken 7. C’est le troisième Season Pass (24,99€) prochainement constitué de plusieurs DLC gratuits et payants qui va refaçonner la réputation de Tekken connu comme étant l’un des jeux de baston les plus durs à prendre en main.

LE CONTENU DU DLC EN DÉTAIL

Parmi les ajouts annoncés, nous aurons le droit à de nouveaux éléments cosmétiques, la mise à disposition de la frame data ainsi que de nouvelles options d’entrainement et de replay. Le tout divisé en deux catégories.
Pour rentrer dans les détails, la partie payante est constituée de la frame data tant attendues par les joueurs hardcore. Celle-ci pourra être à la fois utilisée sur le mode entrainement, pré-match, mode spectateur et tournoi. En parallèle, la partie gratuite sera composée de la fonctionnalité « replay », de l’apparence du producteur Katsuhiro Harada à appliquer sur les combattants de votre choix et d’un guide pour apprendre à la fois les punitions et découvrir de plus amples possibilités d’enchaînements avec l’intégralité du casting jouable.

L’apparence du producteur Katsuhiro Harada à appliquer sur tous les combattants.

Ce même contenu proposera un petit coup de pouce à destination des moins expérimentés, à commencer par l’apprentissage de plusieurs variations d’enchaînements. Dans la même veine que le mode « Défis » de Street Fighter V, à travers différents niveaux de difficultés les joueurs découvriront d’autres possibilités de varier les offensives.
Comme son nom l’indique, l’entrainement aux punitions donnera les indications nécessaires pour une bonne riposte, en whiff ou en garde. Pour un meilleur accompagnement, un flash signalera le bon timing d’exécution.
Et enfin, en activant une option spécifique, les replays enregistrés lors de matchs hors-ligne ou en ligne mettront en lumière toutes les opportunités de punition non capitalisées par le joueur.

Un aperçu des fonctions de Frame Data.

Pour revenir sur la partie payante, c’est à dire la « Frame Data », cette dernière sera plus complète que celle des concurrents. Lors de son activation dans le mode de jeu voulu, il y sera détaillé les temps de démarrage (start-up), les avantages/désavantages sur coup ou la garde, la position de l’attaque et la distance séparant l’adversaire de l’attaque. Ajouter à cela la colorisation en bleu ou rouge des protagonistes à la façon d’un Street Fighter V: Arcade Edition afin de savoir qui a l’avantage sur le momentum.

Cependant, il sera possible d’en profiter de manière détaillée ou simplifiée. Dans ce deuxième choix le nombre de frames n’apparaîtra pas et à la place les deux couleurs seront claires en dessous de 10 frames, qu’il s’agisse d’une situation d’avantage ou de désavantage, et foncées si la valeur est au-dessus.

À QUI S’ADRESSE CE DLC ?

C’est en partie une simple question générationnelle. L’incompréhension de passer à la caisse est tout à fait légitime, surtout venant de nouveaux utilisateurs n’ayant pas connu l’age d’or de l’import et des jeux de baston sans DLC. C’est pourquoi la pilule a aujourd’hui du mal à passer.

C’est Cristina qui sera jalouse.

Finalement, seule une poignée de personnes à l’esprit compétitif exploiteront toutes ces données, surtout avec la marge de progression monstre estimée. Cette fonctionnalité servira donc à optimiser sa façon de jouer (attaque/défense/contre-attaque) et surtout avoir une meilleure connaissance globale de Tekken 7. Cependant il sera nécessaire de savoir lire une « Frame Data », comprendre les termes des jeux de baston, avoir une bonne compréhension de la situation et j’en passe. Ce DLC s’adressera surtout à ceux qui ont envie de passer un palier.

Si toutefois « masher » les boutons entre amis lors d’une soirée pizza, faire le designer de mode en créant un dressing dédié à votre combattant favori ou faire des streams en criant toutes les minutes « p***** de coup de pied làààà » sans accepter l’aide de qui que ce soit vous suffit, vous n’aurez clairement pas besoin de ce DLC.

PAYER CE DLC EST-IL JUSTIFIÉ ?

Le fait de pouvoir consulter toutes ces informations pendant un replay ou le mode spectateur est un gros bonus non négligeable.

En effet, cette option va dans le sens des joueurs et brise un peu plus la barrière de l’inaccessibilité de Tekken 7 à haut niveau. Désormais quiconque souhaite apprendre de ses erreurs le pourra, tout comme quiconque souhaite mieux comprendre comment les meilleurs jouent. C’est un bon en avant dans l’apprentissage d’un jeu et il est encore compliqué de comprendre pourquoi cela n’était pas présent plus tôt.
La raison est simple, consulter la Frame Data ne vient pas forcément à l’esprit de la majorité des joueurs. La demande est donc faible et l’investissement demandé par les développeurs pour ajouter ces informations au sein même du jeu risquait fort de ne pas payer. C’est la raison pour laquelle la frame data s’acquerra via le troisième Season Pass (24,99€) ou individuellement en allégeant son compte bancaire de 4 ou 5€.

L’une des dernières reliures de Frame Data.

Avec cette nouvelle, nous avons assisté sur les réseaux sociaux au soulèvement des joueurs ne comprenant pas cette mise au rayon payant de la « Frame Data ». Mais s’il fallait faire un parallèle, il s’agit du même processus que faire la démarche pour obtenir sur le marché de l’import les reliures papiers répertoriant les mêmes détails. À la différence ici que nous y aurons immédiatement accès, serons dispensés de tout long feuilletage et ce pour un prix largement inférieur.
Sachez que si malgré tout ce prix continu de vous révolter, vous aurez toujours la solution des applications gratuites sur smartphone.

Au final, les fonctions de Frame Data qui ciblent principalement les joueurs prêt à s’investir dans le jeu vont logiquement de pair avec tout bon compétiteur qui possède également tous les Season Pass, et ce afin de bosser convenablement tous les match-ups.

Une chose est sûre, plus de détails nous seront communiqués lors des finales Tekken World Tour 2019 planifiées le 7 et 8 décembre 2019 en Thaïlande.

Mise à jour : Ganryu et Leroy Smith seront disponibles ce 10 décembre aux cotés de la Frame Data et quant à Fahkumram, ce dernier est planifié au printemps 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*